Coup de gueule d'un aidant (par Alexandre PINCHON)

Je vais vous raconter mes dernières aventures…


Il y a quelques semaines de cela, un chasseur de têtes d’un grand cabinet est entré en contact avec moi, concernant un poste pour lequel mon profil pouvait correspondre.


A l’écouter, j’étais le candidat idéal pour son client qui recherchai pour son service RSE un directeur adjoint avec une prédominante sur le Social et le Handicap. (Les prérequis était une bonne maîtrise de la gestion de projet, des connaissances juridiques, une connaissance du handicap et des différents organismes associés, un bon réseau professionnel).


Je lui ai donc parlé donc de moi, de mon parcours et surtout de mes trois dernières années et surtout de mon statut de père aidant d’un enfant de trois ans en situation de handicap. (Sur ce il me répond que c’est une valeur ajoutée à mon profil) Parfait alors….


Nous en venons à parler de mes horaires de travail et à l’organisation de ma semaine.


J’évoque alors deux possibilités :

- Soit un contrat a 70% (Chose qui me semble totalement impossible vu la fonction)

- Soit un contrat temps plein avec 50% du temps de travail en présentiel et le reste en Télétravail afin de continuer à pouvoir assurer les différents soins de mon fils.


A cela il me répond que le groupe est très ouvert sur cela et que le poste étant basé sur Paris pas de soucis. Du moment que j’assure les réunions et les COPIL. : A raison de trois, quatre la semaine sachant que c’est une partie de mon poste de les planifier pas de soucis apparents.


Nous arrivons à la fin de l’entretien, nous faisons la synthèse de celui-ci et nous revenons sur les choses non négociables de mon côté au regard de ma situation.

Il me dit qu’il a bien noté et pris en compte mes demandes et qu’il revient très vite vers moi….


Plusieurs semaines se passent, (pour un poste URGENT à l’entendre) je reçois un appel de sa part ce matin.


Là il me réaffirme que je suis le candidat qu’il lui faut, mais par contre qu’il y a eu quelques modifications sur le poste : il n’est plus sur Paris mais sur Lyon, le télétravail n’est pas envisageable sauf exception et que des déplacements sont à prévoir.


Je rappelle ma situation en lui expliquant que le poste me plairait bien entendu mais qu’il n’est pas pour moi car trop loin.


Nous essayons de trouver une solution et tout de suite vient le sujet de la maman : que fait-elle ? et surtout peut-elle de son côté arrêter de travailler pour s’occuper de notre fils ? (avec le sous-entendu à peine voilé de dire qu’en gros c’est son rôle)


Je lui réponds donc que ma compagne travaille pour un gros groupe qu’elle est juriste et qu’elle a une ancienneté certaine sur son poste… le type me fait clairement comprendre que nous ne faisons aucun effort.


Etant donné qu’il existe une période d’essai cela paraît risqué qu’elle quitte son poste sans garantie pour moi alors je demande si la période d’essai est obligatoire : Il me répond d’un air suffisant bah bien-sûr qu’elle est obligatoire.


En gros il faudrait que ma compagne démissionne et que je partes à 800 km sans aucune garantie pour moi et ma famille …


Le recruteur me fait comprendre qu’il me fait une fleur en me proposant un tel poste (alors que 30 min plus tôt j’étais le candidat Idéal) que je devais être satisfait de mon sort de chômeur…


J’ai fini par raccrocher…


Pour conclure, je souhaite rappeler à toutes les institutions, et les recruteurs… qu’être aidant familial ce n’est pas un choix, en outre la situation n’est pas simple mais si on l’accepte (plus ou moins) c’est pour aider quelqu’un qui nous est cher.


En outre, il conviendrait qu’enfin les employeurs et l’Etat prennent en compte notre situation pour nous proposer des solutions adaptées car je vous rassure ce n’est pas plus satisfaisant pour moi que pour ma compagne…


Un aidant familial, c’est un soignant, un accompagnant mais surtout une personne qui fait le sacrifice de soi pour s’occuper d’un parent et/ou d’un enfant malade ou en situation de handicap jusqu’à s’en oublier….


Alors la prochaine fois messieurs les recruteurs que vous contacterez quelqu’un dans cette situation tachez de ne pas oublier que c’est n’est pas un choix… c'est obligatoire, nous ne pouvons laisser nos proches, enfants etc...



#handicap #aidant #aidantfamilial #pèreaidant #papaaidant #etrepere #trisomie21 #t21 #downsyndrome #papa #famille #familyblog #famille #blog #mamanblogueuse #coupdegueule

©2020 par Un chromosome d'amour en plus. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now